Top 16, journée 5: L’anti-récap

Après une semaine off, pour cause de neige, l’anti-récap revient. Plus que deux invaincus (Madrid, Sienne) et deux « invainqueurs » (Bamberg, Besiktas)…

Après une semaine off, pour cause de neige, l’anti-récap revient. Plus que deux invaincus (Madrid, Sienne) et deux « invainqueurs » (Bamberg, Besiktas)…

 

Les 10 choses à voir:

 

La semaine 5 en 8 points:

 

  1. Sienne ne joue pas merveilleusement bien, mais continue à gagner. Les Toscans gardent le cap, calmement. Victime de la semaine? Besiktas… Les Turcs accélèrent dans le 3e (6-19), mais ça ne suffit pas. Score fleuve, 63-57. Bobby Brown élu MVP de janvier? Surprenant…  
  2. A l’instar de Sienne, Madrid garde le cap également. Les Madrilènes arrachent un succès dans une salle où, avant, on ne gagnait pas. Les amateurs de basket champagnes en ont eu pour leur argent. 112 points inscrits, c’est quand même pas tous les jours! Ah, c’était en cumulant les scores des deux équipes, pardon. Le Pana lâche donc encore un peu de terrain. Euh, sinon, Jason Kapono
  3. Affiche de rêve en Allemagne,  puisque l’Alba Berlin reçoit Bamberg. Que dire… On ne va pas se moquer, car notre voisin bien aimé a deux représentants au Top 16, mais ça n’est pas l’envie qui manque. Nette victoire des Berlinois qui… qui… oui, qui gagnent leur premier match de la 2e phase. Devotion, on vous dit! 
  4. Dans la série « l’Euroleague, c’était mieux avant », voici donc Malaga qui gagne à Moscou. Nenad Krstic a essayé (23 pts, 35 d’éval), mais en vain. Syndrome Jean-Luc Monschau: « Mince, le CSKA perd, alors qu’ils gagnent 99-89 à l’éval ». Oui, mais ça c’est à cause des tirs qui ne rentrent pas d’habitude (Malaga est à 50% à 3 pts). Une question, pour monsieur Messina, de Moscou: C’est long, quand on prend un 17-1? 
  5. Orgie offensive, suite: Kaunas se fait brutaliser par l’EFES, dans un match en moins de 60 points, des deux côtés. Meilleur marqueur de la rencontre à 12 points (Vujacic, EFES), 84 rebonds, adresse famélique. Une belle soirée de basket. 
  6. Simone Pianigiani, chahuté ces derniers temps, respire un peu après cette victoire face au Khimki, 85-82. La victoire change-t-elle quelque chose à la saison potentiellement ratée du Fener? Non. La qualification semble grandement compromise, malgré un casting riche. Faire du Sienne en Turquie, c’est peut-être pas la meilleure méthode.  
  7. Jean-Charles Navarre entre un peu plus dans l’histoire, en passant la barre symbolique des 3000 points en carrière. Victime du jour: Le Caja Laboral. Basques contre Catalans. Maciej Lampe a beau éclairer la rencontre (21 pts, 35 d’égal), c’est le Barça qui déroule. Les deux adversaires d’un jour sont aujourd’hui à égalité (4-1), et la Montepaschi reste à portée de fusil. 
  8. L’Olympiacos ne sera peut-être pas invité au bal, mais les Grecs jouent un bien mauvais tour au Maccabi, en s’imposant facilement d’un point, dans la salle du club-nation. L’équipe de David Blatt, désormais à 1-4, est en difficulté. Les Reds n’ont qu’une victoire d’avance, et reprendre le trio Sienne/Barça/Vitoria, c’est pas gagné. Pour le Khimki, il faut voir.
Les Chiffres:
Les MVPs: Bogdanovic (Ferner) et Williams (Unicaja), 27 d’éval pour tous les deux 

Le MVPire: Ford (Bamberg), qui manquait de tonus (pour les collectionneurs automobiles), nous rend un -7 d’éval en 12 minutes

Le 5 de la semaine: Krstic (CSKA, 35), Lampe (Caja Laboral, 35), Planinic (Khimki, 32), Bogdanovic (Fener, 27) et Williams (Unicaja, 27)
Tags : , , , , , , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. Qiou

    "Après une semaine off, pour cause de neige"

    ça c'est bien une excuse bidon de parisiens. enfin cet anti-récap est particulièrement réussi donc on va pas se plaindre.