Tout le monde veut prendre sa wild card

La saison sportive terminée, le grand jeu des wild-cards va pouvoir débuter avec pour maître de cérémonie Alain Béral

Wild-card pour FosAprès le succès de l’émission tous les midis sur France 2, Alain Béral à l’honneur de vous présenter une édition spéciale de son émission, avec à la clé deux fauteuils (sous forme de wild-cards) pour la Pro A. A moins que… Voici une brève présentation des candidats.

Boulazac

Premier candidat en lice, le Boulazac Basket Dordogne. Candidat sérieux sur le papier, le club est soutenu par le pouvoir politique en place et doté d’infrastructures très intéressantes. En effet, le BBD peut accueillir dans son Palio jusqu’à 5200 personnes en configuration basket. Cela représente 3,26 Palais des Sports Maurice Thorez de Nanterre. Non négligeable puisque cette salle était l’an passé la 6e de Pro A en terme de capacités. Toutefois, la principale faiblesse de cette candidature est qu’elle n’est pas bankable. Le club a été relégué de Pro A et ne représente pas une grande agglomération. Boulazac, c’est la banlieue de Périgueux et une ville de moins de 10 000 habitants. On est très loin des standards imaginés au début de la solution « wild-cards », avec le Montpellier de Loulou Nicollin, le PSG Qatari ou encore le vieux fantasme d’implanter le basket professionnel à Marseille. Ce qui nous amène au deuxième dossier…

Fos-Sur-Mer/Marseille

Deuxième candidat donc, Fos-Sur-Mer/Marseille. Le club de la Provence a terminé à la 6e place de Pro B avant de se faire balayer par le CCRB en quart. Un résultat honnête et dans la lignée de la dernière saison. Cependant, Fos semble avoir atteint sa limite. Or si le club veut s’agrandir et vouloir attirer de nouveaux partenaires pour progresser, il doit se rapprocher de Marseille. C’est ce qui a été fait dès cette saison avec l’organisation (pas toujours excellente comme avec ce problème de chrono contre Pau) de matches au Palais des Sports de Marseille. Plus de 3000 spectateurs étaient d’ailleurs présent pour le match contre Pau, un score honorable pour de la Pro B. Et si le club montait en Pro A, il pourrait même devenir résident de la future arena marseillaise prévue pour 2017 (entre 8 000 et 15 000 places). Clairement, si une wild card était donnée au dossier Fos/Marseille, ce serait dans un but de développement du basket provençal.

Champagne Chalons-Reims Basket

Troisième candidat, le Champagne Châlons-Reims Basket. Après de beaux play-offs, le club estime répondre aux critères pour obtenir son ticket pour l’espace, la Pro A. Si au niveau de l’organisation du club et de son budget cela devrait passer, les salles des deux villes ont encore une capacité limitée (2926 places à Reims et 2781 places à Châlons), ce qui handicape clairement cette candidature. Dommage, si ça ne tenait qu’au logo et au site internet, le CCRB mériterait largement sa place en Pro A.

Saint-Quentin et Bourg-en-Bresse

Pour Saint Quentin et Bourg-en-Bresse, les faiblesses sont assez proches. Les deux candidats ne représentent pas de grandes agglomérations. Leurs salles n’ont pas une capacité qui pourrait faire pencher la balance en leur faveur (3548 places pour la nouvelle salle de la JL et 3800 places pour celle du SQBB). Toutefois, la JL Bourg a encore un budget bien supérieur à celui de St Quentin…

Orchies

Le dernier candidat est le petit poucet Orchies. Malheureusement pour les Nordistes, ils devraient rester en Pro B la saison prochaine et n’obtiendront pas une double montée en quelques mois. Côté financier, le club ne sera pas au niveau, il y a un gouffre entre un budget de Nationale 1 et un budget pour se maintenir en Pro A. Un rapprochement avait été évoqué avec Lille avant d’être abandonné. Néanmoins le futur pourrait rapprocher les deux clubs qui se complètent bien. L’un possède une belle salle pour progresser avec la Pévèle Arena (5 000 places et un impressionnant 4 200 spectateurs de moyenne en Nationale 1 !) et l’autre représente la capitale des Flandres…

Enfin, il reste une hypothèse, celle de ne pas attribuer de wild-card et de rester à 16 clubs. Dans le fond, la Pro A a-t-elle besoin de deux clubs en plus ?

Crédit Photo : Seb Photographe

Tags : , ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (20)

  1. GW

    Finalement Nanterre est une grande ville ! :D

  2. Zack

    Il n'y a pas à dire, toutes ces candidatures vendent du rêve …
    En fait les 'gros' se sont soit sauvés, soit qualifiés sportivement.

  3. arthur

    Très bonne analyse. En effet, aucun des clubs concernés ne répondent aux objectifs initiaux des Wilds Cards. Après la politique va t'elle s'imposer ? (Les présidents jacques Auzou et Michel Gobillot étant proches d'Alain Béral).

  4. Jean

    Pour fos, il y a eu 3000 spectateurs le premier match mais surtout 1900 puis 1800, 1700 et un peu plus de 1300 personnes dans un palais des sports sans ferveur! Mettre 1300 personnez dans une arena pouvant accueillir 8000 personnes serait d'une absurdité sans nom!

  5. GrRulz

    Je vote Boulazac et Fos-Marseille

  6. arthur

    Fut une époque où même le Président de Boulazac n'y croyait pas :

    Pour Jacques Auzou, président du club, le BBD ne rassemble peut-être pas tous les critères requis.
    « L’esprit, ce sont vraiment les grosses agglomérations. Type le projet de Fos-sur-Mer et Marseille » (SudOuest).

    Ancien article de Basket Actu

  7. Startrak

    Au moins on gueulera pas sur ces wild-cards vu qu'ils en donneront pas (cette année)!

  8. Bucky

    Bien écrit, original, synthétique et dans le vrai : bravo Romain Fougeron

  9. yome

    Je ne vois pas vraiment l'intéret d'élargir la proA.
    Pour moi, il y a trop de clubs dans ce championnat très faible.
    On ferait mieux de passer à 14 ou 12 avec de vraies contraintes (capacité de salles, clarté des maillots et des parquets, sites internets "homogènes", limiter drastiquement les contrats d'un an ou moins, obliger les coaches à parler français – ou au moins avec un bon niveau d'anglais …)

  10. RichardB78

    Plus de clubs en Pro A pour faire quoi ? Exploser les droits TV ? Faire jouer plus de joueurs Français ? Quitte à jouer avec des publics fantômes, Il faudrait peut-être donner une wild card à Monaco. Il y aurait un bon budget…

  11. zac

    Je comprends pas tout au système de Wild Card, pourquoi Poitiers ne pourrait pas en bénéficier par exemple ?

  12. vinnie

    10 clubs avaient postulé:
    Pau, Antibes (montent)
    Cholet, Nancy (maintenus)
    + les 6 clubs mentionnés ci-dessus…