Turiaf : « si on me demande de mettre plus de points avec l’ASVEL, ça ne va pas me gêner du tout ! »

Ca y est, un nouveau NBAer débarque en Pro A pour grossir les rangs de la French Connection.

Hier soir, l’ASVEL a officialisé la signature de Ronny Turiaf pendant la période du lock out NBA. Le pivot des Knicks fera donc prochainement ses premiers pas (logiquement le 29 octobre) au sein d’un championnat de France qu’il n’a jamais connu, lui qui avait préféré la formation NCAA aux joutes de Pro A à la sortie de l’INSEP.

Interviewé par nos confrères de l’Equipe, l’international tricolore s’explique aujourd’hui dans les colonnes du quotidien sur les raisons de son choix. Extraits :

« Le choix le plus logique était de revêtir les couleurs de l’ASVEL en aidant mon pote. Le choix était simple et j’ai hâte de porter ce maillot le plus vite possible. »

 

Retrouver la France « pour se sentir bien »

Blessé en préparation avec l’Equipe de France et privé d’Euro, et donc de médaille, Ronny rêve de pouvoir rapidement retrouver son niveau même si cela passe par quelques semaines ou quelques mois en France au sein de la Pro A. Et même s’il a du consentir à faire des efforts financiers pour signer avec l’ASVEL, alors que d’autres clubs européens étaient visiblement intéressés, Turiaf confirme qu’il sera le même guerrier sur les parquets cette saison.

«On fait toujours des efforts financiers quand on traverse l’Atlantique dans l’autre sens. »

« J’ai toujours répété que je suis un caméléon. En équipe de France, quand on me demande de marquer, je score ; quand on me demande de défendre, je défends. Je m’adapte aux situations. Et si on me demande de mettre plus de points avec l’ASVEL, ça ne va pas me gêner du tout ! »

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le journal l’Equipe.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Jah

    et bien, cette fois, à l'ASVEL, on va lui demander de défendre, de prendre des rebonds, de mettre des points, de poser des écrans, de chauffer la salle (gros gros boulot là…), de danser au temps-mort, bref de faire du Ronny quoi ! Hein ? Oui, avec les points en plus, d'accord…