La tweetweek des basketteurs

Chaque semaine, les basketteurs français utilisent les réseaux sociaux. On a compilé le meilleur de leurs tweets dans notre revue de presse twitter.

On commence avec la reconversion de la semaine pour Ali Traoré :

Afin de garder la ligne, l’intérieur français est prêt à prendre des cours de zumba au Liban.

Cette semaine a aussi vu débuter les quarts de finale de l’Euroleague. Le Barça et le Real entraient en lice mardi contre Galatasaray et l’Olympiacos. Des affrontements très suivis partout en Europe :

Désolé, erreur de tweet. En revanche, Jamon Gordon, éliminé de la compétition avec Anadolu Efes Istanbul, continue de suivre les rencontres :

Tweet posté pendant le premier match Real Madrid-Olympiacos. On vous laisse deviner à qui il s’adressait… Rudy who ?

Petit moment nostalgie, on a tous connu ces voyages en bus et en équipe. Dans ces cas là, vous avez toujours un coéquipier qui s’endort, un qui met son casque et fait l’associal, etc. Mais le pire, c’est celui qui a mal digéré son dernier repas.  A Boulogne sur Mer, ça balance :

On reste en Pro B avec l’annonce d’une nouvelle formule. Pour beaucoup, suite aux différents tweets de la LNB, ce nouveau système était incompréhensible pendant les premières lectures :

On vous le fait en une phrase : il y a des poules régionales qui ne comptent plus pour le championnat mais pour des playoffs à la mi-saison, qui qualifient pour une Leaders Cup de Pro B, qui qualifie le vainqueur pour les playoffs de fin de saison. Bonjour la clarté.

Enfin, ce week end marquait également le début des playoffs NBA. Non qualifié, Evan Fournier va trouver le temps long :

Fais comme Marcus Lewis, cherche un job d’été ! Il paraît qu’un certain Vincent C. embauche à partir de la fin juillet et jusqu’à la mi-septembre…

Sinon en Pro A, Nobel Boungou Colo a sorti la grosse performance de la fin de saison : 42 d’évaluation. Un match qui a impressionné. Amara Sy lui a trouvé un nouveau surnom pour l’occasion :

En bonus, la punchline de la semaine, tout droit venue d’un spécialiste de l’Euroleague :

Tags :
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.