U20 : Pourchot pas pour cette fois

Plus grand basketteur français en activité (2m22), le néo-nancéien ne fera pourtant parti de la sélection bleue qui défendra le titre des U20 à partir du 14 juillet à Bilbao.

Vincent Pourchot est justement revenu sur ce premier coup d’arrêt de sa jeune carrière dans les colonnes du « Républicain Lorrain ». Dans cette équipe pleine de talents, notamment à l’intérieur, son absence a pu faire tache, Pourchot étant l’un des premiers à le penser.

« Ce n’est pas facile parce que nous sommes en concurrence depuis mai et là, quelques jours avant que le championnat ne commence, je retourne à la maison… Cela s’est joué entre Gobert (2,13 m) et moi »

Rudy Gobert, à qui Pourchot rend 9 cms, a davantage prouvé au scoring plus dans la mobilité des jambes, le point noir du géant lorrain pour le moment. S’il a fait une préparation prometteuse, cela n’aura pas suffit à l’heure de faire ses choix. Car question physique, l’intérieur sait qu’il a encore beaucoup de progrès à faire.

« Je sais que je ne suis pas encore tout à fait prêt physiquement. Pas assez solide sinon pour le reste, m’a certifié l’entraîneur, il n’y a aucun problème : la vision de jeu, l’adresse, le placement. La route est longue mais là, je viens de prouver aux clubs pros que je soutenais la comparaison… Je sors plus fort de cette expérience et ma motivation est supérieure. Aucun regret à avoir. L’an prochain, je serai dans cette équipe de France des moins de 20 ans. Avec davantage de forces dans les jambes. Après deux semaines de repos, je vais me mettre au travail. »

Avec un entraîneur aussi exigeant que Jean-Luc Monschau, il est certain que lorsqu’il s’entrainera avec les pros, cela ne pourra que lui être bénéfique.

Tags :
Comments

Commentaires (9)

  1. rapid

    Dans l'interview il dit que c'est avant tout un choix tactique.

    Pour moi c'est pas normal, autant quand t'es coach d'un club (ou même d'une sélection A) tu prends les joueurs qui s'adaptent à ton projet de jeu et ton dispositif tactique. Autant, pour moi, en sélection jeune, tu dois t'adapter aux meilleurs potentiels qui sont à ta disposition et tu te débrouille pour faire l'équipe avec ça. Un potentiel comme Pourchot, c'est abérant de pas lui donner une opportunité de progresser dans une compétition comme cela là !

    Sinon il a l'air d'avoir une bonne mentalité le garçon, c'est bien !!

  2. AND11

    Un peu surpris dis donc.. ça lui laissera le temps d'aller à la salle.

  3. Tonio10

    C'est sur qu'une compétition en EDF doit faire progresser un maximum. Mais bon si je le coach à juger Gobert meilleur ( Ce qui ne m'étonne pas ) et qu'il écarte Pourchot … C'est sur c'est dommage car le potentiel de ce joueur est énorme ! Un choix tactique mais pourquoi ne pouvait 'il pas prendre les deux twins tower ?! Gobert Pourchot, il y a de quoi dissuader des tirs … Ou alors les autres intérieurs sont plus forts tout simplement. Je ne connais pas Yeguete qui joue en NCAA, Après Prénom de Dijon, Lauvergne est incontournable, et Gobert également.Il y a aussi Pachal et Gavrilovic qui ont été écarté… Ce sont des problèmes de riches et c'est bien pour le basket Français. Pourchot est quand même ultra lucide sur son cas. J'espère un futur "grand" basketteur.

  4. L'Ancien

    Les coachs des équipes de France (U16-U18-U20)n'ont qu'une seul objectif défini par la Direction Technique Nationale: GAGNER des titres et des podiums !!!!! Peut-on former et gagner des titres ?????

    Concernant la non-sélection de Vincent Pourchot, il suffisait de prendre 5 intérieurs !!!! Comme cela se pratique dans toutes les sélection nationales, et dégager un joueur extérieur….. mais bon, cela supposait

    qu'il écarte Axel Toupane (son propre fils) !!!!! Et oui …..