Un grand Barça s’offre une belle

Juan Carlos Navarro (17 pts) et ses partenaires ont douché le Panathinaikos et renvoyé tout le monde en Catalogne.

Le FC Regal Barcelone était tout simplement trop fort. Marcelinho Huertas responsabilisé à la mène (10 pts, 6 pds), le club culé a retrouvé son fond de jeu, même si l’adresse n’y a pas toujours été. Victor Sada puni pendant plus de vingt minutes pour avoir refusé deux shoots ouverts dans les dernières secondes du match 3, Xavi Pascual avait décidé de retourner aux basiques en tirant un trait sur l’option small ball. Bien lui en a pris. Plus physiques, plus complets, plus couillus, Joe Ingles et le jeune Abrines, placé dans le 5, ont apporté de bonnes minutes à un poste 3 orphelin de Pete Mickeal.

Intenable en attaque Ante Tomic (16pts, 21 d’éval) en a fait voir de toutes les couleurs à Stéphane Lasme, autant près du cercle qu’à mi-distance. Certes en difficulté face au quintal de Big Sofo, le Croate prouve une fois encore qu’il est bel et bien devenu l’atout offensif numéro 2 des Blaugranas, avec la bénédiction d’un Erazem Lorbek auteur d’une prestation mi-figue mi-raisin (8 pts… tous en deuxième mi-temps).

Leader de bout en bout, le Barça a aussi pu compter sur le très bon passage de papy Sarunas Jasikevicius dans le second quart-temps, avant de voir la Bomba Navarro (17 pts) exploser à la figure d’un Panapourtant revenu à six unités à quatre minutes de la fin, après avoir compté jusqu’à 17 longueurs de retard. Pas non plus flamboyants mais très solides alors qu’ils étaient au bord de l’élimination, les Catalans ont donc fait montre de toutes leurs qualités sur le parquet de l’OAKA, même si la piètre performance de certains Grecs a joué en leur faveur.

Magique lors des deux précédentes rencontres, Dimitris Diamantidis est passé totalement à côté de son match ce soir, faisant ainsi resurgir les vieux démons de James Gist et Tsartsaris. Trop longtemps sauvée de la noyade par un Schortsanitis « pachydermique » dans la peinture face à la zone 2-3 adverse (13 pts), la Green Team a pu trouver en Michael Bramos le shooteur qu’il lui manquait pour mettre un peu de folie dans la partie (15 pts), sans pour autant réussir à immiscer, en compagnie des énergiques Lasme (12 & 12) et Maciulis, un semblant de doute dans la tête des Espagnols.

Score final : 60 – 70.

Tags : , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (7)

  1. Sarunas

    Un grand barça … face à un tout petit Pana.

    Il faut quand même reconnaître qu'ils n'ont strictement rien proposé en 40 min, pas un seul changement de rythme. Un jeu stéréotypé au possible et avec la transparence d'Ukic un Diamantidis obligé d'en faire trop dans une soirée sans pour lui.

    Heureusement, seul le public était digne de l'affiche hier, mention spéciale à cette alarme incendie récalcitrante !

  2. Vincent Ricard

    @Sarunas : le Pana n'a pas été bon, c'est un fait. Mais je rappelle qu'au moment où Barcelone est à +17, les deux équipes comptaient le même nombre de balles perdues (8) et que les Catalans ne shootaient qu'à 20% à trois points (le Pana à 11…).

  3. Don qui shote de la

    Un Barça très solide. Pas génial. Ça suffit. Congrats.

    Lorbek et surtout Huertas sortent de la jungle au bon moment pour eux. JCN et Tomic excellents.

    PAO trop laborieux-grosse pression mal gérée (Gist qui part 3fois au dunk dans la foret… on lui pardonne). Une zone a fortement bossé d'ici le game5.

    Le Barça a 4 top joueurs, le PAO 1, alors ça s'est équilibré en fonction des forces et formes de certains.

    Un mini regret : Jawai, Wallace et Lorbek ont 4ftes à la 35ème, Tomic était sur le parquet depuis longtemps et Pedoulakis en tente pas le pari Sofo (auteur de son 2ème bon match d'euroleague cette année… 7/8 aux l.f… c'était son soir…). Je veux bien qu'il y ait moins de garantie avec lui en défense et que Pedoulakis ne jure qu'en çà… mais au lieu de continuer d'arroser à 3pts (DD… Ukic – trop peu d'influence sur cette série) hormis Bramos, quelques pts inside ou de nlles ftes provoquéesn ça aurait pu faciliter un rapproché… y'avait que 8pts pour le Barça.

    Toujours avantage Barça pour le game 5 et toujours un PAO en adversaire casse-couille en quête d'exploit. Quelques doutes ce coup-ci.

    P.S : Abrines aura joué et eu un "rôle" dans cette série… absence de Pete ok… mais prend des minutes à Ingles et Sada… tandis que Giannopoulos rien (malgré des petites apparition intéressantes en Esake et des débuts d'euroleague encourageant)… je dis pas que ça aurait révolutionné le cour de la série… le PAO tourne à 8 joueurs… et c'est trop tard maintenant… il met bien Xantho. pourtant pour 2min en début de rencontre, Giannopoulos au poste 3, il a bien 2à5min à donner pour faire souffler du monde (qui plus est c'est un shooter à 3pts…)… bref…

  4. Sarunas

    @ Vincent Ricard.

    Il y a d'ailleurs ce moment crucial dans le 3ème où le Pana semble revenir (et se rapproche même à -2) et derrière avec des petits shoots de Tomic et Lorbek le Barça fait de nouveau l'écart

    @ Don qui shote

    Il est étonnant il est vrai qu'il n'ait pas retenté l'option Sofo; d'autant plus qu'il était particulièrement précis aux lancers.

    Par contre j'avoue être peu sensible à ces phases de jeu où tout le système offensif du Pana se limite à servir le gros patapouf à l'intérieur (très souvent à la limite des 3s et du marcher dans ses mouvements). A l'opposé Tomic me rappelle de plus en plus Gasol avec sa fluidité et sa gestuelle de shoot ô combien soyeuse.

  5. Vincent Ricard

    Difficile d'en vouloir à Pedoulakis pour Sofo, Lasme fait un super quatrième quart temps en poste 5…

  6. Don qui shote de la

    Ok mais Lasme il a joué quasiment toute la seconde période. Il a choppé des rebonds offs certes mais waow il ne peut pas vraiment faire mal à Tomic en attaque alors que Sofo oui.. celui d'hier soir… et avec tous les intérieurs en foul trouble, y'avait moyen de faire quelque chose… je veux dire, ça pouvait se tenter… y'avait encore le temps et un ou deux paniers de Sofo en plus, ça regaillardise une salle et le moral des troupes… hier à part Bramos, aucune menace "offensive"… et ça aurait limité ce pillonage intensif à 3pts… même si je suis d'accord, le coup de filer la boulette à Sofo de façon mécanique, ça m'a bien gonflé cette année… (pour le peu de résultat).

    La pression sur les porteurs ils l'ont que trop peu fait (Gist sur Saras en effet) mais je pense que ça peut juste se faire sur séquences avant que Pascual change un truc quoi^^.

    Par ailleurs, si à l'intérieur Tomic fait ce qu'on pouvait attendre de lui, le reste de la partie était jusqu'hier soir assez équilibrée (sursaut de Gist pdt 3matchs, Lasme comme d'hab, Sofo bon hier et début game2 alors que Jawai est nul surtout à l'OAKA^^, à Barcelona il sera moins sifflé (donc vraiment dommage que…), Wallace pas terrible malgré quelques shots et Lorbek en difficultés (saison terne) jusqu'à hier soir (ptain son shot à 8m).

    La zone du Barça depuis 2matchs, je l'interprète comme une réaction de X.P à l'avantage physique du PAO sur les lignes extérieurs : peuvent pas réellement mettre de pression sur Diamantidis ou le porteur de balle (Ukic qd c'est pas 3D), en défense 1vs1, à part Sada voire…. Ingles, ils sont vite dépassés…. donc une bonne veille zone, ça compense cela, deplus il parie sur le faible QI basket du PAO sur une zone (Lasme qui va être stérilisé, Gist qui va partir aux dunks notamment) car pas de Khryapa ou de Lorbek/Tomic pour savoir créer un truc…. Tsartsaris peut le faire, mais hier il a fait n'imp' en première période (ce qui ne veut pas dire qu'en 2nde période, on le laisse scotché sur le banc avec pour seul Gist en 4… puis Maciulis en fin de match, ce qui a limité toutes les aides et boites sur Tomic (et donc panier facile pour le croate).

    Ptit coup tactique de X.P mais qui s'avère être décisif (un mal récurrent des teams grecques cette zone). Faut que Pedoulakis fasse un truc là… bien sur avec une adresse supérieurs à 3pts, ça sautera, mais faut avoir un plan B si ça marche pas… hier rien… surtout qd on joue à 8… peut être surprendre en tentant plus de course ? et pouruquoi depuis le game1, le PAO ne va pas jouer du post-up plus souvent sur Huertas, Saras, JCN ?

    DD, Ukic et Maciulis adorent faire çà…