Une semaine en Pro A : le retour de Causeur, l’affaire Mendy-Pau, Flo Piétrus en Pro A

Parce qu’il n’est pas évident de suivre toute l’actu de la Pro A et du basket européen, BasketActu vous propose un petit bilan de ce qui s’est passé cette semaine.

VENDREDI

Poitiers s’impose à Pau et respire enfin alors que le Paris Levallois y a cru jusqu’au bout avant de se faire braquer par Cholet.

SAMEDI

Le Mans passe à la trappe, Nancy se fait fesser, Alex Dunn sauve Roanne du naufrage. C’était la 23ème journée de Pro A.

Du coup, Cholet prend le large en tête du classement pour le plus grand bonheur d’Erman Kunter : « L’objectif est de finir à la première place pour avoir l’avantage du terrain. On n’en est pas loin. Il y a encore sept matches à jouer mais on approche petit à petit. »

Dans la République des Pyrénées, le capitaine de Poitiers Cédric Gomez félicite ses coéquipiers pour l’application des consignes qui leur a permis de remporter une victoire capitale dans la course au maintien : « Sur les matches précédents, on laissait trop de paniers dans la raquette. Là, on a été un peu plus dans les aides, on a réussi à ne pas laisser Pau s’enflammer, car avec ce Palais des sports, ça peut très vite devenir très dur. »

Johan Blot, 36 ans :

DIMANCHE

Cyril Akpomedah nous fait vivre le voyage de Gravelines à Kasnodar en inside.

Suite à la défaite à Strasbourg, Zare Markovski a réalisé que le maintien n’était pas encore là et s’est confié aux DNA : « En jouant de cette façon, c’est presque impossible de se maintenir. En première période, on est plutôt bien en défense, mais on n’arrive pas à exploiter des situations ouvertes en attaque et, au lieu d’être à cinquante points, on n’est qu’à trente-neuf. Ensuite, on se montre trop individualiste, on fait de mauvais choix tactiques et on joue comme une équipe de juniors. »

LUNDI

Les Chalonais l’ont échappé belle. Les conséquences d’une défaite à Nancy auraient été dramatiques sur l’état mental de ses joueurs. C’est Greg Beugnot qui le dit : « Si nous avions perdu, le Top 2 était mort pour nous. Et cela aurait pu être dramatique psychologiquement. » Il est en tout cas très fier de la performance de son équipe : « Cette équipe n’a jamais perdu deux fois d’affilée. Cela prouve qu’elle a de l’orgueil. Et je ne veux pas lui fixer d’objectifs. La confirmation de notre bonne saison, on va l’avoir maintenant. Et pour être assuré de terminer dans le Top 4, il faut continuer à gagner à domicile et en gratter quelques-uns à l’extérieur. »

Pour notre nouveau bloggueur Steed Tchicamboud, la clé de la réussite est venu de la raquette : « On sait qu’en attaque, ils seront là, mais ce qui compte, c’est leur rôle en défense. Quand nos grands ont cet impact-là en défense, Chalon est très dur à jouer. »

Bokolo ou Gélabale ? Qui mérite le plus le trophée de MVP français ?

Steed Tchicamboud inaugure notre Blog Squad et a été rejoint mercredi par Yakhouba Diawara.

Comme chaque lundi, les Palois ont fait un bilan de l’état de forme physique des troupes. Résultats : ça leur a valu d’être notre parpaing de la semaine.

Grâce à sa victoire sur le Mans qui confirme l’excellent parcours des troupes d’Alain Wesiz, le HTV revit. Et Paccelis Morlende avec : « Celle-là, elle est belle, ne cessait-il de répéter de retour à l’hôtel sarthois. On a gagné au Mans. C’est super… » Plus qu’une victoire pour confirmer leur participation aux playoffs : « C’est notre objectif. On y est presque » confie Patch au Var Matin.

MARDI

La LNB rend son verdict suite à l’affaire opposant Ilian Evtimov et Pervis Pasco. Le dossier a été enterré. Tout ça pour ça…

Vichy a finalement décidé de remplacer Jonathan Aka blessé au genou. Bob Menama a posé ses valises.

Affaire Mendy-Pau, acte 1 : Antoine Mendy a demandé à être mis à l’arrêt. Antoine souffre d’une blessure au tendon depuis un moment mais jouait avec jusqu’à aujourd’hui : « En janvier, on m’a demandé de faire un effort, de passer outre la douleur jusqu’à ce que le maintien en Pro-A de l’équipe soit assuré. Ce que j’ai fait. Ça fait longtemps que j’ai tiré la sonnette d’alarme et je n’ai eu aucun retour. J’ai même demandé à trouver un compromis pour me soigner tout en continuant à jouer : on me l’a refusé. J’estime qu’à un moment donné, c’est normal de se soigner. » Didier Gadou n’a pas forcément apprécié la manière de faire : « C’est le joueur qui demande à être arrêté. Je dois avouer que j’aurais aimé qu’il termine la saison. Certes, on ne connaît pas le degré de souffrance du joueur, mais j’ai du mal à comprendre », aurait-il ainsi déclaré par communiqué de presse sur le site de l’Elan. Ca chauffe à Pau !

MERCREDI

La LNB a communiqué la liste des prétendants au titre de MVP du mois de Mars : Jamal Shuler, Pops MensahBonsu et Rick Hughes sont dans la course.

On ne reverra pas Alex Gordon cette saison. Du coup, Dewan Downey a été prolongé.

Jonathan Rousselle est l’une des révélations de l’année. Pas facile de se faire une place aux côtés de Ben Woodside et Yannick Bokolo. Le jeune Gravelinois était à l’honneur sur le site de la LNB : « C’est super compliqué de s’imposer dans une équipe comme Gravelines car les ambitions et les attentes sont grandes donc la situation est moins propice à lancer un jeune de 21 ans comme moi. Mais je comprends et je le savais en m’engageant cette année que ce ne serait pas la saison la plus facile de ma carrière. Maintenant je travaille tous les jours très dur pour prouver que l’on peut compter sur moi. Je veux montrer que je suis à la hauteur et préparer l’avenir. »

Florent Piétrus à Pau ? C’est la rumeur du jour ! Une simple rumeur puisque selon nos sources (ouais on est comme ça chez Basketactu, Flo foit renégocier son contrat avec Valence la semaine prochaine
JEUDI

Tchicamboud et Haynes ont été les invités de NRJ12.

Affaire Mendy-Pau, acte 2 : Didier Dobbels calme le jeu et faire taire les rumeurs : « J’ai été le premier averti. En milieu de semaine dernière, il est venu me prévenir que sa souffrance devenait insupportable. Je pouvais le comprendre car depuis décembre il se plaignait régulièrement et nous demandait d’aménager certaines choses. C’était difficile de lui donner des semaines de repos avec les échéances qui s’enchaînent, ou alors il fallait l’arrêter complètement comme aujourd’hui. Le deal était qu’il vienne me voir le jour où la douleur serait trop forte. Ce qu’il a fait. Je lui ai demandé de réfléchir 24h jusqu’au matin du match. Il m’a dit qu’il avait trop mal, qu’il voulait être arrêté car, il le dit lui-même, il y avait risque de rupture du tendon. Ce mot-là m’a fait peur, je l’avoue. J’ai laissé le choix à Antoine de s’arrêter ou de continuer. S’il n’est pas entré en jeu face à Poitiers, c’est que je n’ai pas voulu prendre ce risque-là, qu’il fasse un match supplémentaire et qu’il se blesse grièvement. C’est un constat, pas une justification, même si je pense qu’Antoine avait la volonté de jouer. Aujourd’hui, il n’y a de clash avec personne. Il y a des conflits mais uniquement sportifs. C’est une manière de mettre les joueurs dans une recherche maximum d’exigence. Dans ces conflits, le but est d’appuyer sur les défauts et de minimiser les qualités pour que la grosse tête ne vienne pas. »

Antoine Diot confie qu’il pourrait rester au Mans ou pas
: « Je n’ai pas envie de partir pour partir et je pourrais très bien rester au Mans, où je me sens très bien, si aucune proposition ne me plaît. Et cela même si le MSB ne se qualifie pour aucune coupe d’Europe. Maintenant, j’ai une clause « Europe » et « NBA », c’est-à-dire qu’a priori, si je pars, ce ne sera pas pour un autre club français. L’Espagne ? C’est un jeu que j’affectionne et il est évident que c’est un championnat qui m’attire beaucoup… »

Mike Gélabale fait un point sur la saison de l’ASVEL pour Sports.fr et déballe tout : « Quand je suis arrivée, il y avait les Américains et Vassallo qui prenaient tous les shoots. Je ne savais pas trop où me situer. »

La Ligue Féminine de Basket-Ball a annoncé les 5 joueuses qui seront sur l’affiche de l’Open LFB 2011 suite au grand vote. Les résultats sur Ladyhoop !

En jettant un coup d’oeil sur le calendrier de Chalon (Gravelines, Orléans, Cholet, Poitiers Pau), on se dit que leur mois d’avril va être lourdement chargé. Ce qui n’a pas l’air d’effrayé Greg Beugnot : « Au contraire, c’est très bien d’avoir autant de matches à enjeu avant les playoffs. Ça va nous permettre de prendre le rythme et de voir où on en est physiquement. Autant avoir un parcours difficile maintenant tout en sachant que l’on aura quelques petites périodes pour travailler avant les playoffs. »

Et dans tout ça, tout le monde a l’air d’oublier que le Havre pouvait encore prétendre à une place en playoffs : « Quand je vois les journaux, on ne parle jamais du Havre comme prétendant aux playoffs, mais on est encore dans la course. Il nous reste des matches prenables à la maison, comme Poitiers et Pau-Lacq-Orthez. Puis à l’extérieur, on joue Orléans et Strasbourg. Je pense qu’on est capable de gagner si on reste concentrer comme on a su le faire. Il ne faut pas nous oublier pour les playoffs. » rappelle Yohann Sangaré sur le site de la LNB. Enfin, il ne faut pas oublier que tout est possible et que la Pro B n’est pas si loin que ça : « Si on gagne les matches qui nous restent, on peut accrocher les playoffs. Mais on sait que si on les perd tous, on peut être reléguables. »

VENDREDI

Le journal des DNA est allé à la découverte du nancéien JFL Kenny Grant : « Je suis Américano-suédois et JFL »

Dans son blog, Steed nous parle du match de samedi face à Gravelines et de son duo de commentateurs préféré : « Jacques Monclar m’aime bien ! Je le sais hein Jacques !!! »

Dans quelques minutes, le Mans et l’ASVEL vont avoir l’occasion de creuser leur trou. « Un succès pourrait nous permettre de repousser Le Mans et de rester au contact du Top 6 » confie Nordine Ghrib dans la Voix des Sports. Que le meilleur gagne !

Les Vichyssois sont prêts à en découdre avec Pau samedi soir. Après tout, leur maintien en Pro A est en jeu : « A désormais sept journées de la fin, chaque match est un match couperet où on joue notre survie. Les joueurs ont bien cette idée en tête et on aborde chaque rencontre comme si c’était la dernière journée de championnat ! » a déclaré Jean-Philippe Besson sur le site du club.

LE COIN INFIRMERIE

– Antoine Diot et Charles Kahudi ont fait le déplacement à Villeurbanne mais sont encore incertains selon le Ouest France.

– Yannick Bokolo et Mohamed Saër Sène ont repris l’entraînement et pourraient être alignés dans le choc de la 24ème journée qui opposera Gravelines à Chalon samedi soir. « Pour Saer (Sene), on était très inquiets mais les examens ont été rassurants. Pour Yannick (Bokolo), il est aujourd’hui en phase de reprise et il existe toutjours une incertitude », confie Christian Monschau au JSL.

– Face à Cholet, Alain Weisz se rend bien compte que c’est presque mission impossible. Il a donc décidé de laisser au repos Damir Krupalija est touché au dos et Kevin Houston au genou : « Ils ont besoin de récupérer. Ce match sera une parenthèse, même si on fera encore le maximum. »

– Pour le plus grand bonheur d’Erman Kunter, Fabien Causeur a repris le travail physique. Mieux vaut tard que jamais.

– La JAV affichera complet puisque le pigiste de Jonathan Aka, Bob Menama, a été qualifié. Etienne Brower sera également de retour après avoir manqué la rencontre au Havre selon le site du club.

Comments

Commentaires (4)

  1. ludo

    C'est quand même dingue le HTV qui ne "joue pas" le match contre Cholet et laisse ses cadres au repos ..

  2. bb75

    tous les entraineurs font tourner. et quand tu sais que tu as 2 cadres plus ou moins blessés, que tu vas en déplacement jouer le leader, c'est pas si scandaleux. meme si on ne peut s'en accomoder à 100%

  3. Gr&Goun

    Normal CB fait flipper la Pro A !