Une victoire avec la manière pour Nanterre

En corrigeant l’ASVEL (97-81), Nanterre a confirmé les progrès entrevus la semaine dernière face à Poitiers. Et en même temps plongé les Villeurbannais dans le doute.

Ce soir il y’avait deux formations au visage radicalement opposé : une équipe soudée et en réussite de l’un, une addition de joueurs incapables de jouer collectif. Mis à part quelques
rares moments de concentration, Nanterre a parfaitement maitrisé son sujet. Car, a contrario du visage affiché lors du dernier match à domicile (Chalon), l’ensemble des joueurs ont produits l’effort notamment Ryvon Covile. Avec ses 10 points et 5 rebonds, il aura montré qu’il était de retour. A ses côtés, Will Daniels a lui aussi sorti le grand jeu. Kim Tillie, qui défendait sur lui dans le premier quart-temps, pourrait le confirmer. Dominant, l’ailier-fort US a multiplié les shoots faciles, scorant 8 de ses 18 points dans les dix premières minutes. Mais ce qui a d’entrée frappé les esprits, c’est l’intensité défensive des Nanterriens en particulier celle de Marc Judith. Garde du corps de Dijon Thompson, l’arrière a parfaitement rempli sa mission puisque l’ailier n’a marqué aucun point lors de ses 7 premières minutes de présence sur le terrain. Manquants de mordants, les Villeurbannais laissaient leurs adversaires prendre des shoots faciles, Xavier Corosine et Stephen Brun (15 points) se chargeant de les sanctionner à 3 points. Après la mi-temps, on aurait pu s’attendre à une réaction des hommes de Pierre Vincent mais celle-ci n’est jamais vue. Et à voir le jeu pratiqué par les joueurs de l’ASVEL, pas sûr qu’ils en avaient les capacités. Sans un Edwin Jackson
précieux au scoring (24 points) et un Paul Lacombe très volontaire (11 points et 2 rebonds), l’addition aurait pu être plus salée. Le scénario du match confirme en tout cas qu’il manque à l’ASVEL ce leader capable de réveiller les troupes quand celles-ci s’enfoncent. Loin d’être rassurant avant le match à domicile  décisif en Eurocup mardi. Quant à Nanterre, cette victoire leur  apporte un « joker » contre une tête d’affiche dans l’optique du maintien et plus de sérénité pour aborder le derby francilien qui s’annonce chaud-bouillant vendredi prochain
contre le Paris Levallois.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (7)

  1. AND11

    Comment voulez vous que l'ASVEL gagne un match ou Paul Lacombe passe 31 minutes sur le terrain ? Faut pas déconner… :)

    Sinon ben… Que du bonheur ! 5,4M d'euros de budget l'ASVEL! Hip hip hip… Oura! Bravo Nanterre :)

  2. Gael

    YEEEEEES !! que c'est bon !! et triste à la fois pour ne soit disant locomotive du championnat

  3. OscarAbine

    En Eurocup, Villeurbanne reçoit Sofia et non l'inverse, mardi.

    Pour le reste, il manque surtout deux ricains au niveau attendu (Goss et Skeen).

    Quant aux "supporters" qui se réjouissent des défaites des autres, quelle classe…

  4. Iceman

    Andy c'est bizarre quand Nancy a pris une taule cette semaine on a pas vu ta grande bouche : )