Vincent Collet : « c’est une mission compliquée »

Opposée au Paris Levallois ce vendredi à Coubertin, la SIG sait qu’elle peut s’attendre à une opposition musclée.

Malgré la perte des deux rookies, Strasbourg n’aura pas enregistré de nouveaux renforts. Un risque d’autant plus que l’équipe n’aura que deux intérieurs de formation (Zianveni et De Jong) pour tenter de contrôler la raquette du PL. Mais l’autre point fort de l’adversaire de la SIG, ce sont ses shooteurs, un fait que confirme son technicien.

« C’est une équipe très talentueuse, articulée autour d’excellents shooteurs. Ce qui frappe, c’est cette panoplie de gunners » explique-t’-il ainsi dans Les dernières Nouvelles d’Alsace.

Collet reconnait donc volontiers que les Strasbourgeois se retrouveront dans la peau de l’outsider d’autant plus que les Parisiens ne sont pas encore tombés à domicile faisant de leurs deux salles (Coubertin et Marcel Cerdan) de  véritables forteresses. Une solution donc pour les joueurs de la SIG :

« Il faut que l’on soit capable de les perturber un peu, de les ralentir. Et il va falloir que l’on arrive aussi à trouver des solutions en attaque. Car je ne crois pas un seul instant qu’on les battra 60-62 ».

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.