Vincent Collet : « on avait la place pour gagner »

En conférence de presse, Vincent Collet s’est montré du scénario de la défaite car pour lui, il y’avait largement de quoi l’emporter. Le technicien de la SIG a aussi fait le point sur l’arrivée de futurs jokers au club.

Question de frustration

« Je suis excessivement frustré. Je croyais vraiment à cette victoire d’autant plus que personne ne nous attendait. Pour avoir beaucoup observé les derniers matches de Paris, je pensais qu’on pouvait faire ce type de match. Ce qui me frustre, c’est les ballons qu’on leur a donné en première mi-temps. Je ne parle pas des balles perdues, je parle des ballons donnés. C’est-à-dire que quatre fois en dribble on a carrément donné la balle en dribble à Paris pour qu’ils aillent marquer en lay-up alors qu’on jouait très bien à ce moment-là. Dans le premier quart-temps, on avait 9/13 au tir et 7 balles perdues. Ça c’est dramatique parce qu’on avait l’impression qu’à chaque fois qu’on construisait une attaque, on trouvait ce qu’on voulait. Malheureusement, on leur faisait des cadeaux qui leur permettaient de scorer. Et en deuxième mi-temps, l’avantage
athlétique s’est beaucoup plus fait ressentir. Il y’ a eu trop de défis individuels, on n’a pas été solidaire dans ce domaine-là 
».

 

Le petit match de Kevin Anderson

« On avait quand même pas mal de handicaps et le petit match de notre meneur nous a beaucoup pénalisé même s’il a marqué à la fin un panier à 3 points qui nous a permis d’espérer jusqu’au bout. Il finit à 3 d’éval mais il était négatif à la fin du troisième quart-temps. Il était dans un jour sans. On a bien compensé avec Aymeric qui était bon pendant une bonne partir du match jusqu’à ce qu’il y’ait moins d’agressivité sur lui. A ce moment-là, il aurait fallu qu’il soit lui-même plus dangereux et ça nous a aussi un peu gêné ».

 

Une adresse en berne

« Quand tu es physiquement en état d’infériorité, il est bon aussi de mettre quelques tirs extérieurs. On s’est quand même créé un nombre de situations favorables impressionnants qu’on n’arrive pas à concrétiser. On fait 3/16 avec un nombre de tirs plus qu’ouverts. On a fait 21/34 aux shoots intérieurs, il a fallu aller les chercher. On a bien travaillé. On était à 12 paniers intérieurs à la mi-temps. On avait vraiment trouvé des solutions variées pour amener la balle près du cercle. On n’a pas de joueurs qui jouent dos au panier comme quand on avait Lavoy et Justin hormis un peu Ricardo. Par contre, on avait créé beaucoup de situations de passe, d’allers-retours intérieur-extérieur. Ça fonctionnait et c’est pour ça que je regrette d’autant plus ce manque d’adresse. Parce que eux n’ont pas été très adroit non plus ».

 

 

Hamilton ce poison

« On a plutôt bien défendu. C’est ça qui me frustre aussi. La seule chose que je regrette au niveau défensif, c’est la façon dont on s’est jeté sur Hamilton. La façon dont il a marqué ses paniers me gêne un peu. Il nous enroule deux fois dans le match ça va mais dix fois, non. Je trouve que mes intérieurs ont été à ce niveau d’une grande naïveté. Max a combattu, il a tout donné. Et même s’il n’a pas marqué ses deux derniers paniers, on sentait qu’il était à court d’essence. A la 38e minute, tout le monde est fatigué. Le joueur qui est plus grand, il a plus de chance de prendre des rebonds. Ça c’est notre infériorité momentanée on va dire, du fait de l’absence des joueurs. Par contre, quand il est à 5 mètres du cercle, que sur l’attrapée du ballon tout de suite il t’enroule… Surtout qu’à la mi-temps j’en avais un peu parlé, pour moi c’est dure à avaler ».

 

Un renfort pour bientôt ?

« On espère avoir un renfort pour Le Mans. On peut peut-être concrétiser ce week-end mais on hésitait parce que c’est un choix stratégique aussi. C’est-à-dire que c’est une question de joker. Même si Allen devait revenir, ça serait un joker. Il ne faut pas faire d’erreur. C’est bien de le prendre pour les deux derniers matches mais le dernier match on va à Gravelines. Nos chances sont minimes et là on reçoit Le Mans. Donc est-ce-que ça vaut le coup de prendre des risques pour un match ? Ce soir, même si on aurait eu d’autres joueurs intérieurs, ils auraient pris ces rebonds donc il ne faut pas se tromper. Ce soir, je pense surtout qu’on avait moyen de gagner ce match. On peut avoir une attitude de gagnant ou de perdant et moi je pense qu’il faut en avoir une de gagnant. Si on se réfugie ce soir sur ces absences de joueurs, ça n’est pas bien. On devait gagner. Il faut qu’on ait mal. Moi j’ai très mal. Je l’ai dit aux joueurs et je pense qu’ils l’ont bien compris. Je pense que vraiment on avait la place de gagner ce soir. Alors il y’aura des joueurs qui vont venir, mais je ne sais pas quand, pour nous renforcer. Mais je n’ai pas envie d’attendre qu’ils arrivent pour gagner ».

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.