Vincent Collet : « Pascal Donnadieu est incontestablement le coach de l’année »

Outre à son capitaine Aymeric Jeanneau, Vincent Collet a rendu hommage à Nanterre et à son coach Pascal Donnadieu.

Vincent-Collet-625Un mot sur Aymeric qui a terminé sa carrière sur ce match…

Sur Aymeric il a fait un très bon dernier match. Autant il avait raté celui de mardi, autant ce soir (hier) il a été très précieux. On souhaitait lui et moi qu’il puisse finir sur une grande victoire. Nanterre nous en a privé. Je sais qu’il est très triste, c’est normal. Mais malgré tout il a pu terminer sa carrière sur une belle saison. Il avait eu du mal l’an passé et cette année il a été très précieux au relais de Louis Campbell dans un groupe qui a très bien vécu. On ne peut que lui souhaiter de réussir sa deuxième carrière, ça n’est jamais simple de rebondir. mais il a beaucoup de qualités pour le faire. En plus d’être un bon joueur c’est quelqu’un de bien qui a beaucoup de valeurs humaines.

Quelle est votre analyse de ce dernier match ?

On a deux secteurs déficitaires avec notamment les pertes de balle comme les matchs précédents. Dans une finale c’est quasiment rédhibitoire. On a eu aussi cette absence de shoots à trois points qui vient de la défense de Nanterre et aussi de nos insuffisances dans le jeu. On avait joué très juste en début de match jusqu’à la neuvième minute avant d’avoir un coup d’arrêt total. Nous on a changé notre façon de jouer sans raison. On a fait une différence avec mardi c’est que même avec la difficulté on a toujours su faire corps pour revenir dans le match. Je pense que l’action décisives c’est le moment où Alexis au lieu de ressortir la balle pour Shurna se fait contrer par Passave-Ducteil. Mais au moins on a su se battre tout au long du match. Mais quand vous voyez que vous avez une meilleur évaluation que votre adversaire et que vous avez perdu dix-neuf balle,s ça fait mal, très très mal.

Il faut accepter de leur rendre le mérite de cette victoire. J’ai dit à mes joueurs que j’avais un vrai regret c’est le deuxième match. On avait davantage l’occasion que ce soir (hier) de s’imposer. On n’a pas su le faire. C’est là que l’on peut plus se mordre les doigts. Bravo à eux c’est une très belle histoire. Pascal Donnadieu est incontestablement le coach de l’année. Je pense qu’il l’était peut-être avant mais là c’est vraiment incontestable.

 

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.