Vincent Collet: « Ce ne sera pas une partie de plaisir »

Vincent Collet est revenu sur le tirage au sort des Bleus lors du Tournoi de Qualification Olympique. Le sélectionneur de l’EDF veut rester prudent malgré un groupe abordable.

Vincent-Collet-1400Pour participer aux Jeux Olympiques de Rio cet été, l’Équipe de France devra affronter les Philippines et la Nouvelle-Zélande en phase de poule avant de croiser la route du Canada, de la Turquie ou du Sénégal en demi-finale. Interrogé par téléphone, Vincent Collet s’est avant tout réjoui de ne pas devoir se rendre à Turin pour y affronter la Squadra Azzura d’Ettore Messina.

« En apparence, aller à Manille c’est mieux que d’aller à Turin pour y défier l’Italie » a expliqué Vincent Collet avant de faire un focus sur les adversaires des Bleus: « Malgré tout, ce ne sera pas une partie de plaisir. Les Philippines ne figurent pas parmi les équipes les plus référencées mais chez eux, il y aura forcément du danger. La Nouvelle-Zélande, c’est pratiquement mon plus mauvais souvenir en équipe de France (défaite au Mondial 2010). Il faudra faire de gros matches probablement contre la Turquie et le Canada ensuite sauf si le Sénégal crée la surprise. Le Canada pourrait être l’équipe la plus redoutable mais sera, comme nous, sujet probablement à des incertitudes sur la venue ou pas de ses joueurs NBA ».

Le Canada, justement, qui pourrait être mené par Andrew Wiggins, Cory Joeph, ou encore Kelly Olynyk. Mais s’il y a bien une chose qui a irrité le sélectionneur tricolore, c’est le repêchage de la Turquie.

« Je trouve ça pour le moins surprenant que les règles de la compétition soient modifiées en cours de route. Elles disaient qu’en étant éliminé en huitième de finale de l’Euro, on était sorti du jeu (…) Il faut être en mode commando, on sera loin de chez nous contre des équipes qui n’ont rien à perdre comme la Turquie qui n’aurait pas dû être là ».

Avec ce tirage, Collet reste convaincu que son équipe a tout pour l’emporter et espèrent que les joueurs en fin de contrat en NBA n’auront pas de problèmes à se libérer.

« La balle est dans notre camp. Il faudra se préparer malgré un laps de temps assez court et ne pas avoir trop de problèmes avec certains de nos joueurs NBA, c’est ce qui m’inquiète et est dans mon esprit. En condition optimale, on a des chances réelles de parvenir à nos fins.»

Le TQO se déroulera du 4 au 10 Juillet, soit en plein milieu de la free agency où Nicolas Batum et Evan Fournier sont notamment concernés.

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.