Vincent Collet : « C’est presque une habitude »

Comme à chaque campagne estivale, Vincent Collet doit recomposer son secteur intérieur.

A chaque campagne, sa petite contrariété…. Et bien souvent ces dernières années elle concerne le secteur intérieur. L’an dernier, l’Equipe de France avait du se passer de Joakim Noah, Kevin Seraphin, Ali Traoré entre autres. Au final, Joffrey Lauvergne et Johan Petro avaient su saisir l’opportunité avec le succès collectif que l’on sait. Cette année, c’est Alexis Ajinça qui a choisi de renoncer à passer un été en bleu pour rester auprès de sa femme, enceinte de leur premier enfant. Ce forfait a fait couler un peu d’encre non pas pour sa raison mais surtout pour la façon dont il a été annoncé. Cependant, le sélectionneur Vincent Collet n’abandonne pas toute ambition pour la Coupe du monde même s’il ne sait pas encore comment sera composé son secteur intérieur.

« Pour l’instant je n’ai pas encore une idée précise par respect pour les joueurs qui vont disputer leur sélection. Maintenant la reconstruction du secteur intérieur est une évidence. Malgré tout, elle ne sera pas aussi importante que celle de l’an passé. L’an passé, sur les huit joueurs que j’avais listé au mois de janvier, sept n’étaient pas venus et finalement il n y’a eu qu’Alexis à avoir fait l’Euro. Joffrey et Johan n’étaient pas prévus du tout. De toute façon sur les cinq dernières années on aura changé quatre fois de pivot titulaire. C’est presque une habitude. On a, je pense, un réservoir et on va puiser dedans pour essayer de reconstruire un secteur intérieur qui va nous permettre d’être compétitif. Pour l’instant il serait dommage d’abandonner notre ambition avec ce forfait (celui d’Alexis Ajinça, ndlr) qui est un coup dur et que je regrette. Pour moi il devait quand même venir en ce début de préparation mais maintenant il faut faire avec et avancer avec ceux qui sont là ».

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.