Vincent Collet : « C’est récurrent : faiblesse mentale et faiblesse individuelle »

Le coach strasbourgeois Vincent Collet a relevé les mêmes faiblesses récurrentes dans le jeu de son équipe face à Nanterre 92.

10e avec seulement deux succès d’avance sur la zone rouge, Strasbourg traverse à nouveau un passage délicat en championnat. Le déplacement à Nanterre a permis de mettre à nouveau en lumière certaines failles, notamment mentales. Le coach Vincent Collet l’affirme : sans un changement d’attitude, l’équipe ne pourra pas se relever.

« Frustration… Surtout parce qu’on a fait des choses, par séquences, qui étaient intéressantes, comme l’entame du match et le début du 3ème quart-temps. Mais on est, comme beaucoup d’équipes très fragiles, capable de tout abîmer très rapidement à la moindre secousse. Ça a été le cas en 1ère mi-temps et une nouvelle fois de façon plus grave en 2ème entre la fin du 3ème et le début du 4ème quart, sans qu’on soit capable de reprendre le fil. C’est récurrent : faiblesse mentale et faiblesse individuelle. Notre défense sur le pick and roll est très faible. C’est un problème qui ne date pas d’aujourd’hui mais qui, aujourd’hui a été particulièrement mis en évidence. On revient dans le 3ème quart, mais on est trop fragile. On lâche 3 ou 4 rebonds de suite alors qu’on avait fait des premiers stops et ainsi ils marquent sur leurs deuxièmes chances. Au lieu de ne pas s’affoler, d’essayer de mieux défendre et de continuer à jouer, on perd le fil. On s’affole, on perd des ballons parce qu’on fait n’importe quoi. Et dès qu’on est à moins 10 on a l’impression que dans les têtes c’est fini. Si on ne change pas de comportement, il n’y a pas de raison que beaucoup de choses changent ! On essaye tous les jours de les secouer, de les bousculer, mais après chacun est responsable de montrer cette envie et ce dont on a besoin. On l’a fait par séquences » (Site SIG).

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.