Vincent Collet : « Cette équipe est resté fidèle à elle-même dans la connerie »

Il y avait beaucoup d’incompréhension chez Vincent Collet après la déroute strasbourgeoise face à Dijon.

Il y a des défaites plus difficiles que d’autres à avaler. Celle concédée par Strasbourg face à Dijon est à ranger dans cette catégorie, et devrait rester un moment dans les têtes de ses participants. En effet, les Alsaciens ont compté jusque 31 points d’avance sur leurs adversaires avant de complètement se déliter. En conférence de presse, le coach Vincent Collet avait du mal à trouver une explication rationnelle à cette situation. « Je ne comprends pas très clairement. Pour moi c’est impossible… Même pas improbable, c’est impossible à la condition d’être un minimum sérieux ce qu’on n’a pas été à l’entame de la 2ème mi-temps provoquant un rapproché. Ça peut arriver dans ce genre de situation mais après tu réenclenches et ça repart mais malheureusement on n’en a jamais vraiment été capable. On a perdu totalement le rythme. Là où on faisait voler la balle en 1ère mi-temps on a de nouveau ralenti les transmissions, trop dribbler […]  Même si Dijon fait un retour fantastique, ils ne le font pas tout seul, c’est aidé par notre comportement. Même si on a fini 6ème et qu’on a gagné des matches, on n’a pas produit la même qualité de jeu que les années précédentes et surtout comparativement aux saisons précédentes, on n’a pas progressé. Ça faisait 6 ans qu’on était toujours meilleur à la fin qu’au début de saison, que l’équipe progressait, mais cette saison on n’a pas progressé d’un iota. Cette équipe est resté fidèle à elle-même dans la connerie !’ (Site SIG). 

Les mots de Vincent Collet sont donc très forts, mais finalement assez adaptés pour évoquer un match, et une saison que l’on peut qualifier d’échec malgré le succès en finale de la Leaders Cup.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.