Vincent Collet : « L’Espagne est au-dessus »

Jour de repos oblige, Vincent Collet a tenu une conférence de presse depuis l’hôtel où loge l’équipe de France à Grenade. Le coach a donné ses impressions sur l’ogre espagnol.

vincent colletLe choc entre l’Espagne et l’équipe de France est dans toutes les têtes. La rencontre, qui se disputera à guichets fermées – les places ont déjà été vendues depuis des semaines – est au centre des conversations depuis le succès des champions d’Europe en titre face à l’Egypte. Les Espagnols ont fait sensation quelques heures plus tard en décrochant une victoire probante face au Brésil (82-63). Une rencontre suivie avec attention par Vincent Collet.

"Si nous ne sommes pas prêts, on peut en prendre 50" Vincent Collet.

« Il n’y a pas de véritable surprise, les Espagnols sont très forts, comme je m’y attendais. C’est une équipe en mission. Les joueurs sont particulièrement prêts et concentrés, ils sont au sommet de leur art. L’Espagne fait figure de favori au même titre que les Américains. Nous  ne sommes pas dans la même catégorie. On va essayer de faire un bon match de basket en sachant que cette équipe pratique un magnifique basket autour d’un Pau Gasol étincelant. Il y a des problématiques aussi bien défensives qu’offensives. C’est une équipe qui joue très simple, elle n’a pas besoin de beaucoup de systèmes pour créer des décalages. Ce sera un match compliqué, on peut le dire. »

Au bon souvenir de Londres…

« A Londres, nous étions en position de gagner à 2 minutes 30 de la fin. Nous avions beaucoup joué avec Boris et Flo. On avait réussi à trouver de la surface de jeu. Boris et Flo avaient cumulé cinq ou six paniers à trois-points à deux. Si tes intérieurs ne peuvent pas s’écarter contre eux, cela devient très difficile. Ce jour-là, on avait relativement bien limité Pau Gasol. Nous avions fait une très bonne prestation défensive. On avait fait un match de haut vol. »

La rencontre de demain

« Leur désir de revanche est un élément supplémentaire à affronter. Si nous ne sommes pas prêts, on peut en prendre 50. Il faut que l’on soit prêt pour résister et pour ne pas leur faciliter la tâche. Ils n’ont rien contre le Brésil et pourtant ils étaient comme possédés, ils le seront encore plus demain soir. Je sens une montée en puissance dans le groupe. Je considère que l’on a plutôt progressé depuis le début de la compétition. On va malheureusement être vite ramené à la réalité à partir de 22H01 demain soir. On a peu de chance de l’emporter mais cela reste un match de basket. Le Brésil s’est battu jusqu’au bout. Il faut que se dire que même si l’on perd, le Mondial ne sera pas terminé et il faudra battre l’Iran le lendemain. L’Espagne est l’équipe qui domine l’Europe. Clairement. Elle est dans la lignée de la Yougoslavie des années 90. Ils sont au-dessus. Lorsque Pau Gasol est là, c’est la grande Espagne. »

Vincent Collet a donc tenu à mettre les choses au clair : la France n’a pas le même statut que l’Espagne. Mais on peut compter sur le coach et ses joueurs pour se donner à fond demain soir. Le coach l’a répété depuis le début de la préparation : l’équipe de France a un statut à assumer. Et ce quel que soit l’adversaire.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.