Vincent Collet : « Nous devons une fière chandelle à la charnière dijonnaise »

Après la rencontre, le sélectionneur Vincent Collet est revenu sur le rôle joué par le duo dijonnais Chassang-Julien.

Face au Monténégro, les Bleus ont certainement disputé l’un de leurs matchs les plus compliqués dans la course à l’EuroBasket 2022. Le sort de la rencontre ne s’est d’ailleurs joué que dans toutes dernières minutes avec Thomas Heurtel et Isaia Cordinier. Plus tôt dans la rencontre, Alexandre Chassang et Axel Julien ont eux aussi eu leur importance, comme l’a souligné le sélectionneur Vincent Collet.

« On s’était dit, avec le staff, que les duels, dans ce match en particulier, pouvaient être en sa faveur. On l’a averti ce matin. Sur ce qu’on avait vu en première mi-temps, en termes d’énergie, on était très satisfaits, alors j’ai décidé de le relancer dès l’entame du troisième quart. Il nous a tenus à bout de bras avec sa réussite au tir à ce moment, où les Monténégrins étaient très bons. Il met de gros tirs qui nous permettent de ne pas sombrer, et est relayé ensuite par Axel Julien, qui convertit deux gros shoots à 3 points. On peut dire ce soir que nous devons une fière chandelle à la charnière dijonnaise (il rit). Elle nous a amené une sérénité dont nous manquions » (L’Equipe).

Crédit photo : FIBA

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.