Vincent Collet : « On a la chance d’avoir une identité défensive »

Pour le sélectionneur Vincent Collet, le fait d’avoir une identité défensive est une chance pour les Bleus.

Après un match abouti contre la Grande-Bretagne, les Bleus vont remettre ça demain face à l’Allemagne (15h) au Palais des sports de Pau. Il y aura forcément de la revanche dans l’air car ces mêmes Allemands avaient infligé une défaite aux Bleus lors du match aller (83-69). Afin de faire la différence, les joueurs de Vincent Collet miseront à nouveau sur la défense. Leur marque de fabrique depuis plusieurs années maintenant…

« Par rapport au match aller , ils sont privés de deux joueurs (Maik Zirbes et Joshiko Saibou), sinon c’est un peu la même équipe. On a envie de prendre notre revanche. (L’Allemagne déjà qualifiée) C’est une situation particulière que je ne comprends pas trop. Qu’ils participent aux qualifications pour avoir des matchs, je le comprends mais leurs résultats ne devraient pas être pris en compte pour ne pas interférer dans le processus de qualification.

L’identité de l’équipe de France est, depuis longtemps, basée sur la défense. On a déjà fait la vidéo pour le match de demain avec un retour sur quelques actions du match de février. Et la comparaison avec l’énergie déployée hier. Il va falloir proposer une autre intensité défensive, être cohérent en attaque pour pouvoir défendre. En Allemagne on avait eu beaucoup de pertes de balle. Si on veut défendre, on doit jouer de façon propre en attaque, ne pas leur donner trop de possibilités d’enchainer.

Andrew (Albicy) fait partie des joueurs assez rare qui, en marquant deux points, ont un impact important. Il a désorganisé la Grande-Bretagne grâce à son impact défensif. Je ne pense pas que les Anglais s’attendaient à une telle intensité dès le début de match. L’effet de surprise les a un peu mis ko. Andrew était le fer de lance de cette agressivité.

Des surprises il y en a quasiment à chaque fenêtre. En France, on a la chance d’avoir un réservoir important et d’avoir une identité défensive. On peut mettre choses en place plus vite. Pour avoir une attaque fluide, il faut beaucoup s’entrainer… c’est plus aléatoire. C’est peut être un petit élément qui nous a permis de gagner hier. Il faudra confirmer demain contre les Allemands. Ce qui est important pour nous c’est de faire deux sur deux, sachant que l’équipe la plus forte c’est l’Allemagne ».

Crédit photo : FIBA

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.