Vincent Collet : « On souhaitait avoir les USA dans notre poule »

Lors d’une conférence téléphonique, le staff des Bleus est revenu sur le tirage au sort des JO et la présence des Bleus dans le groupe de Team USA.

Rencontrer Team USA en poule pour pouvoir les éviter en quarts ? Sympa sauf quand en face il y a client avec notamment l’Espagne et le Brésil. Cet après-midi, la FIBA a procédé au tirage au sort des poules pour les JO de Londres. La France affrontera Team USA pour son premier match avant d’enchaîner avec l’Argentine.  Patrick Beesley, Jean-Pierre De Vincenzi et Vincent Collet ont commenté le tirage.

Groupe A :USA, France, Argentine, Tunisie, Qualifié 1, Qualifié 2

Groupe B : Espagne, Australie, Brésil, Grande-Bretagne, Chine, Qualifié 3

Sur les groupes :

« Ce qui nous inspire c’est que l’on a deux groupes singulièrement déséquilibrés. Après c’est toujours la même histoire. Quand on est dans un groupe facile, on est content mais le croisement est toujours difficile. Le problème, c’est qu’on est dans un groupe difficile et que le croisement n’est pas évident. On ne sait pas quelles sont les équipes qualifiées. Quand on voit les équipes que l’on peut jouer, on put se poser certaines questions. Si on veut s’en sortir, il faut que l’on finisse premier. On va avoir deux matchs difficiles d’entrée de jeu avec les USA et l’Argentine. » JPDV

« On souhaitait avoir les USA dans notre poule parce qu’on savait que les 4èmes de la poule les joueraient forcément. Après, l’Espagne et le Brésil sont des quarts très compliqués mais ça me paraît plus jouable que les USA. Les avoir avec nous, ça permet d’éviter ça.

De toute façon, on savait que le groupe serait compliqué. On a l’Argentine, on aurait pu avoir le Brésil. L’objectif sera de faire le premier tour le plus performant possible. Toutes les équipes sont très compétitives et il faudra en laisser une derrière nous. C’est à l’image du dernier championnat d’Europe où on a un groupe compliqué mais on sait que la place de qualification est très importante.

En face, on a l’Espagne et le Brésil qui est à mon sens au moins au même niveau que l’Argentine. La place qu’il faut viser c’est la deuxième. » VC

Au sujet du calendrier :

« Nous commencerons par la montagne (USA). Il n’y aura pas de prologue. Et dès le deuxième jour, contre la montrer (Argentine). Il faudra rester mobilisé en cas de démarrage difficile. J’aurais préféré que l’Argentine vienne plus tard mais il faudra faire avec. Il faut de l’ambition et de l’humilité. Je me souviens qu’en 2000, on avait souffert pour sortir de la poule et derrière on va jusqu’en finale. Si on démarre bien, il ne faut pas se relâcher. Mais si on commence mal avec deux défaites, il faut être capable de se remobiliser et jouer tous les matchs à fond derrière. On sait que le quart de finale est la clé. »

Au sujet des équipes du TPO :

« Je pense que la Russie y sera ; A priori la Grèce aussi. Après il ne faut pas mésestimer le Porto Rico qui est un basket que l’on connaît moins mais qui est performant dans cette compétition. Je ne suis pas sûre que les équipes européennes aient la même préparation que pour un championnat d’Europe. Le TQO est début juillet. Le Panathinaikos et l’Olympiakos ont encore le Final Four Euroleague dans quelques semaines. La logique voudrait que trois équipes européennes rejoignent le tournoi olympique mais ce n’est pas gagner. »

Au sujet de la pression :

« On a la chance de rencontrer les deux derniers champions olympiques. Ça situe le niveau du groupe. Il faudra gérer l’arrivée au village olympique. Y’a un côté très particulier d’une compétition olympique. Il faudra arriver à se concentrer. »

Au sujet de la Tunisie :

« Elle possède un bon petit meneur et un intérieur de qualité qui nous avait fait souffrir il y a deux ans à Pau en préparation. C’est une équipe qui a fait un championnat d’Afrique de qualité et on va se pencher sérieusement sur la question. Il ne faudra pas négliger cette équipe tunisienne. Si elle a été capable de battre l’Angola au championnat d’Afrique, c’est qu’il y a de la qualité et il faudra être sérieux. On les joue en quatrième donc ça permettra de mieux mesurer les forces et faiblesses de cette équipe. »

Au sujet de l’Argentine :

« Une équipe vieillissante ou expérimentée ? Moi elle m’a fait rêver. Elle aurait dû être championne du monde en 2002 à Indianapolis.  Elle a été championne olympique deux ans plus tard. C’est une équipe magnifique et il faut la respecter pour ce qu’elle est. Les joueurs cadres sont plus âgés aujourd’hui mais il ne faut pas se tromper. Pour les battre, il faudra être à notre meilleur niveau. »

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.