Vincent Collet : « On va essayer de mettre en place les bases d’une défense efficace »

Le sélectionneur Vincent Collet va axer les entrainements sur les aspects défensifs afin que l’équipe soit la plus prête pour ses matchs face à la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Depuis hier dimanche, les Bleus se retrouvent à Pau. Malgré un contexte sanitaire délicat, la FIBA a mis en place des bulles afin de pouvoir disputer dans les meilleures conditions possibles les matchs de qualification pour l’EuroBasket 2022. Vendredi et dimanche les Tricolores affronteront ainsi la Grande-Bretagne et l’Allemagne à huis-clos au Palais des sports. Avec une préparation très réduite, le sélectionneur Vincent Collet veut axer les entrainements sur la défense.

Vincent Collet (sélectionneur EDF) : « L’enjeu est de faire un voir deux pas vers la qualification. On a démarré par une défaite en Allemagne qui nous plombe un peu. Il est très important de battre la Grande-Bretagne. Ce match de vendredi est vraiment le plus crucial des deux, même si on veut vraiment gagner les deux.

La priorité sera d’avoir très vite quelques systèmes pour évoluer ensemble. Cet après-midi, on va travailler sur la défense. Quand on a moins de temps de préparation, ces aspects-là priment davantage. On va essayer de mettre en place les bases d’une défense efficace. A partir de demain on va aussi partager le Palais avec nos adversaires; les temps d’entrainement seront réduits. On va aussi devoir s’adapter à ça.

On voit en championnat que les équipes manquant de rythme sont désavantagées. Les joueurs qui disputent une coupe d’Europe ont pu avoir un volume de rencontres important : Mathias Lessort, Isaia Cordinier…. On n’a pas cet handicap-là. De plus, plusieurs des leaders anglais jouent aussi en France. On sait qu’ils peuvent avoir également ces problèmes-là; c’est moins vrai pour l’Allemagne. Ca équilibre les chances.

Andrew (Albicy) sera le capitaine. On va lui confier le rôle d’emmener ses coéquipiers dans l’engagement qu’on souhaite. L’engagement défensif, on sait aussi que c’est un de ses points forts.

Killian Hayes, c’est exceptionnel  d’être drafté 7e; on ne peut qu’applaudir. On va suivre son parcours. Victor (Wembanyama) fait partie des profils qui pourraient intégrer rapidement l’équipe de France en fonction de sa progression. On sent qu’il a un potentiel exceptionnel. Pascal (Donnadieu, son assistant et entraineur de Nanterre92) me confirme qu’il avance de semaine en semaine. Le match d’hier (contre Boulogne-Levallois) en est la confirmation.

Boris Diaw (GM adjoint) : « On est déjà content de pouvoir se rassembler, de pouvoir faire ces matchs en France à Pau. On essaye vraiment que ce rassemblement soit le plus safe possible. Il y a un protocole définie par la FIBA. L’idée est d’être vraiment en autarcie, ne pas avoir de contacts à l’extérieur. La bulle comprend la Villa Navarre, le bus et le Palais des sports; ce sont les seuls endroits où on peut circuler. Toute personne qui entre dans la bulle a été testée. Il y a de grosses règles sanitaires mises en place.

Les novices montrent la profondeur du réservoir. On voit des jeunes qui montent et qui ont la capacité de jouer pour les Bleus.. On a cette frustration de ne pas avoir d’interactions avec le public, car c’était aussi ça qui était intéressant pour venir à Pau. C’est quand même important de pouvoir faire ces matchs. On se contente de ça car peut pas faire autrement ».

Le groupe présent à Pau :

Andrew Albicy (Gran Canaria), Axel Julien (JDA Dijon), David Michineau (Boulogne-Levallois), Isaïa Cordinier (Nanterre92), Axel Bouteille (Malaga), Lahaou Konaté (Boulogne-Levallois), Nicolas Lang (Limoges CSP), Axel Toupane (SIG Strasbourg), Amath M’Baye (Izmir), Alexandre Chassang (JDA Dijon), Mathias Lessort (Monaco), Jerry Boutsiele (Limoges CSP).

Crédit photo : FIBA

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.