Pour Vincent Collet, Strasbourg doit « imaginer l’impossible »

Pour ce match 3 des finales des playoffs, Strasbourg est condamné à un exploit à Limoges.

Vincent-Collet-largePour les joueurs de Strasbourg il va falloir être fort mentalement pour résister à la pression de Beaublanc car la pression exercée par les supporters du CSP devrait être incandescente. En effet, en cas de nouveau succès, Limoges deviendrait champion de France, une perspective qui ne devrait pas manquer de donner un brin d’énergie supplémentaire aux fans présents dans la salle. Aussi, pour Vincent Collet, coach de la SIG, le grand défi pour ses joueurs sera d’y faire face.

« Bien sûr que ça va être difficile, c’est même le paroxysme de ce qu’on a connu, mais ça se tente parce que c’est ce qu’on a montré toute l’année. On n’a rien à perdre. Tout le monde pense que c’est fini, à nous de nous battre pour prouver le contraire. À nous d’imaginer l’impossible » (DNA).

Pour cela, les rotations alsaciennes devront apporter davantage à l’image de ce qu’il se fait dans le camp d’en face avec des Fréjus Zerbo ou des Joseph Gomis qui ont su élever leur niveau de jeu pour l’évènement. Mais on aurait tort d’enterrer trop vite la troupe strasbourgeoise. Lors de la demi-finale face à Nancy, Strasbourg était mené de quatorze points à cinq minutes de la fin du match quatre avant de renverser la vapeur. Reste à voir s’ils pourront reproduire un tel scénario dans l’enfer de Beaublanc…

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.