Walter Hodge et Thomas Heurtel coulent Vitoria

Le Lokotomotiv Kuban a profité des grosses erreurs des meneurs basques pour remporter la mise face à Laboral Kutxa.

Heurtel-thomas-acbLokomotiv Kuban  85 – 84  Laboral Kutxa

Carton jaune orangé pour Thomas Heurtel (10 pts, 6 pds) et Walter Hodge (12 pts). En se voyant mener de 5 points à quarante secondes de la fin, Laboral Kutxa pensait logiquement s’offrir une victoire importante sur le parquet d’un adversaire direct. Sauf que ses deux meneurs en avaient décidé autrement.

Coupable d’une faute stupide sur un tir extérieur de Marcus Williams (13 pts), Walter Hodge a donné l’occasion au Lokomotiv Kuban de croire au come-back, avant que Thomas Heurtel ne prenne dans la foulée un shoot précipité/casse-croûte/débile puis oublie de se replier en défense. Laissé tout seul, Kruno Simon (19 pts) ne s’est alors pas fait prier pour rééditer sa performance de la semaine passée en plombant Saski Baskonia sur un shoot primé. Avec six secondes à jouer Vitoria a tout de même eu la possibilité de l’emporter, mais ce diable de Walter Hodge, parti dans une série de dribble, n’avait définitivement pas envie de gagner. Bravo les gars…

Souvent dépendante de ses individualités, à commencer par le très spectaculaire Derrick Brown (23 pts), Kuban n’a pas franchement brillé. Comme trop souvent absente en défense et manquant de dureté à l’intérieur, l’équipe russe a souvent trouvé la faille sur jeu rapide, avec la bénédiction des Basques. Il reste donc du travail pour Richard Hendrix (8 pts, 9 rbds) et ses partenaires avant de pouvoir prétendre à un ticket pour les quarts de finale, mais le potentiel est évidemment là. Avec plus de rigueur défensive et de constance, ce Loko pourrait même être l’un des poils à gratter de l’Euroleague.

Pour Vitoria en revanche, le collectif fait toujours peine à voir. Devant composer avec les blessures et autres méformes de joueurs importants, en plus d’un Andres Nocioni touché à Krasnodar (15 pts, 23 d’éval), la formation de Sergio Scariolo s’est surtout appuyée sur les grands segments de Tibor Pleiss (15 pts, 10 rbds) et les prises d’initiatives de Milko Bjelica (16 pts) pour revenir à la marque après un début de match raté puis prendre l’avantage. En vain.

Kruno Simon rend les fans locos

Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (4)

  1. asistencia brutal

    commentaire incohérent on ne peut pas etre mené de 5 pts et entrevoir la victoire à 40 sec !!! bravo mon gars :))) et le shoot est certes rapide mais l'erreur c'est de ne pas faire faute sur la contre attaque
    le match on ne le perd pas là mais sur beaucoup de paniers faciles ratés sous le cercle
    quant au replis défensif t'as rêvé

  2. asistencia brutal

    non j'ai vu un bon match on se fait manger au rebond et dans l'état physique actuel du baskonia , kaukenas blèssé ce soir et el chapu tambien , c'est pas si mal
    saneme , mainoldi , hamilton , hanga ; causeur , heurtel , kelati ,pleiss , ça commence à faire beaucoup
    c'est pas encore mort et ça va passer

  3. someone

    Par contre , le maillot Euroleague de Vitoria…..
    Rendez nous les couleurs traditionnelles du Baskonia