WE des expatriés : Causeur et Westermann au top, Tillie en difficulté

Petit tour d’horizaon de nos Français expatriés aux quatre coins de l’Europe.

Au fil des matchs, Léo Westermann transforme son expérience en Serbie en réussite. Face à Buducnost en Adriatic League (81-62), le meneur a terminé avec 13 points, 6 rebonds et 5 passes décisives. Déjà à son aise dans l’effectif serbe, il pourrait attirer à court terme l’œil de plus grosses écuries s’il maintient ce cap.

Malgré la victoire sur le pouce de Bilbao face à Estudiantes (86 à 85), Adrien Moerman a fait un tout petit match. En 7 minutes, il n’a apporté aucun point ni rebond. Pire il termine avec quatre fautes commises pour une évaluation de -6. Quand ça ne veut pas… Dans le camp d’en face, Tariq Kirksay s’en est beaucoup mieux sorti puisqu’il a terminé
avec 16 points, 7 rebonds et 2 passes décisives.

Victorieux face à Badalone, Vitoria peut dire à son arrière Fabien Causeur. Le MVP français en titre a été déterminant dans le succès de son équipe en livrant un match complet (13 points et 4 rebonds en 23 minutes). A la mène, Thomas Heurtel n’a pas démérité avec ses 2 points, 3 rebonds et 5 passes décisives en 16 minutes.

Face à Lagun Aro, Murcia a eu toutes les peines du monde à s’imposer (77 à 75). Et ça n’est pas son intérieur Kim Tillie qui a le plus contribué à la victoire puisqu’il a conclu ses 7 minutes de présence sur le terrain par un petit -2 d’évaluation (2 points à 1/3, 3 rebonds et 2 fautes).

En Lega, la prolongation aura été fatale pour l’équipe de Yakhouba Diawara (Défaite 93-92 de Venise face à Sassari). L’ailier international n’a pourtant pas démérité comme en témoignent ses 17 points auxquels se sont rajoutés 5 rebonds et 2 passes décisives. Des stats confirmant en tout cas son statut de joueur majeur au sein du championnat italien.

Face à Azovmash, le PGE Turow a perdu et livré un petit match sur le plan offensif (76-66). Titularisé, l’intérieur Aaron Cel a joué 17 durant lesquelles il a apporté 2 points, 7 rebonds et 2 passes décisives pour 6 d’éval. Malgré tout cela est en-deça de son rendement habituel.

Le Dramas de Guy-Marc Michel n’a pas tremblé ce week-end face à l’Apollon Patras (92-89). Un temps évoqué au CSP, Guy-Marc Michel avait fait le choix de rester en Grèce. Mais sur ce match de championnat, il n’aura pas atteint les sommets avec seulement 8 points et 2 rebonds en 16 minutes. A n’en pas douter il peut mieux faire.

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (9)

  1. Vinnie

    "il pourrait attirer à court terme l’œil de plus grosses écuries s’il maintient ce cap"

    Justement, si Westermann est parti au Partizan, c'est pas pour y rester 5 mois ou 1 an, mais pour y suivre une vraie progression. Sinon il aurait prise une autre offre l'été dernier…

  2. Marc

    Apparement, on le considere dans 5 meilleurs meneurs de l'Euroleague en ce moment ….. woooow

    Choix intelligent pour Léo – clairement en EDF en 2013

  3. cedb89

    C'est cool aussi pour Causeur : après ses JO quelques peu mitigés, j'avais un peu peur qu'il sombre et la il a l'air de pas trop mal s'en sortir….