Yakhouba Diawara : « L’adrénaline commence à monter »

Le Yak est de retour en EDF et nous en dit plus sur son état d’esprit à quelques semaines des Jeux.

BasketActu : Dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?

Yakhouba Diawara : Je suis très excité à l’idée de débuter le stage de préparation. C’est un rêve de petit garçon de faire les JO et j’aurais peut-être l’occasion d’y être cet été.

BasketActu : Tu as déjà échangé avec Vincent Collet sur ton retour en EDF et ton rôle ?

Y.D. : Nous n’avons pas encore parlé. Sûrement la semaine prochaine. Mon but c’est d’intégrer l’équipe déjà en place et d’apporter ce qu’il manque.

BasketActu : Tu vas certainement naviguer entre les postes 3 et 4 même si tu es plutôt 3.

Y.D. : Ça dépend de Vincent. Ça ne me dérange ni de jouer en poste 3 ni en poste 4. En Italie, je m’adapte à mon vis-à-vis. Si c’est un petit, je vais jouer en le postant, sinon je vais m’écarter.

BasketActu : A quels niveaux peux-tu faire la différence ?

Y.D. : J’ai vu les matchs de prépa l’été dernier, j’ai suivi l’Euro. Je pense que je peux apporter quelque chose physiquement. Avec Mike et Nico, on a des profils différents. Moi je peux jouer à l’extérieur comme à l’intérieur. Je veux me donner au rebond, en défense… Mais ça dépendra aussi de ce que le coach veut de moi.

BasketActu : Ça fait maintenant quelques années que tu n’as plus été appelé en équipe de France. Comment as-tu pris la nouvelle ?

Y.D. : Je suis très motivé. L’adrénaline commence à monter, on a le cœur qui bat en y pensant. Les JO, c’est une fois dans ta carrière avec un peu de chance. Je vivre le truc à 100% et aller de l’avant. C’était long et difficile mais a vie continue hein. Je suis resté pro, je voulais revenir mais en attendant j’ai travaillé en saison régulière. Et ça a porté ses fruits puisqu’on m’a rappelé aujourd’hui.

BasketActu : Comment s’est passée ton arrivée ?

Y.D. : Je suis arrivé avec Mike, Ali, Kévin et Yannick. Ça s’est bien passé. On a commencé avec du jogging et un peu de muscu. L’ambiance est toujours là. C’est bien d’arriver en premier.

BasketActu : Tu gardais contact avec des joueurs de l’EDF ces dernières années ?

Y.D. : Boris de temps en temps. Mais aussi Ronny, Mike Piétrus. Surtout la génération 82 avec qui on a gagné l’Euro Junior en fait.

BasketActu : Il reste encore pas mal de temps avant le début des JO. Vous pensez quand même à vos adversaires, à l’ambiance au village olympique ?

Y.D. : Le premier match est contre Team USA. Si j’y suis, je retrouverai des amis avec qui j’ai joué en NBA, comme Wade ou Carmelo. C’est un challenge pour tous de jouer la meilleure équipe au monde. En tant que pros, on apprécie ce genre de défi.

BasketActu : Comment as-tu vu évoluer cette équipe de France ces trois dernières années ?

Y.D. : Cette équipe a beaucoup évolué. Les joueurs individuellement, le collectif mais surtout la concentration. Elle a passé un cap. Le match référence c’est celui contre la Lituanie en Lituanie. C’est le genre de match que l’on aurait perdu avant. Mais là ils l’ont gagné et en plus c’était un match très important, joué devant 16000 personnes. J’ai regardé tous les matchs de l’Euro et l’équipe de France a changé.

 

 

 

 

 

BasketActu

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.