Yohann Sangaré : « le public a le droit de siffler »

Saluant le rôle positif du public roannais, Yohann Sangaré en a toutefois compris les sifflets.

Yohann-Sangare-ValentinDelruePour Roanne les trois derniers matchs de la saison régulière pourraient bien être les derniers disputés en Pro A avant un bon petit moment. Car la défaite concédée face à Nanterre a sans doute sonné le glas des ultimes espoirs des Choraliens. Il faut dire que leur adversaire du jour a su retrouver son niveau à commencer par la paire d’intérieurs Passave-Ducteil/Jaiteh. C’est ce qu’a reconnu Yohann Sangaré, le capitaine de la Chorale, qui a cependant regretté le manque de coup de sifflet favorable à l’encontre de son équipe.

« Depuis que Nanterre ne joue plus l’Europe, on a un peu retrouvé le Nanterre des playoffs de l’an passé. Après nous on est dessus parce que l’on a fait beaucoup d’efforts. Pour un match à la maison, je trouve que l’on n’a pas eu beaucoup de coup de sifflet en notre faveur surtout à des moments qui pouvaient faire basculer le match. Derrière il y’a des joueurs qui se sont énervés parce que pour nous il y’a beaucoup plus de pression que pour Nanterre. Mais pour ces joueurs-là ça prouve qu’ils sont impliqués et qu’ils ne viennent pas là juste pour une saison et qu’ils s’en fichent du club ». (Fabien Zaghini, activ radio).

S’il y’en a qui ne fiche pas de leur club c’est bien les supporters. Yohann Sangaré a d’ailleurs tenu à saluer leur rôle malgré le fait que l’équipe ait reçu des sifflets.

« Le public a le droit de siffler s’ils en en ont envie. C’est la loi du sport. Il faut accepter de se faire siffler quand les résultats ne sont pas là. Ce soir (hier) le public a été bien ils nous ont poussé. Je pense que les gens seront déçus si jamais on descend mais il n’y a rien à dire sur eux, ils ont été bien ».

La semaine prochaine Roanne se déplacera à Strasbourg. La victoire est impérative mais aller faire un résultat à l’extérieur qui plus est en Alsace a tout de la mission impossible.

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.