Yohann Sangaré : « Je suis très heureux d’être à Roanne »

Il voulait rester à Orléans. Le rôle proposé par la Luka Pavicevic l’a finalement convaincu de rejoindre Roanne.

Yohann Sangaré s’est engagé deux ans avec Roanne. A 29 ans, il est fier de sa carrière qui l’a amené à découvrir notamment les championnats italien et espagnol. Après une saison sous les couleurs d’Orléans, il est aujourd’hui ravi de rejoindre la Chorale.

« Après mes quatre années passées à l’ASVEL, j’avais eu envie de vivre de nouvelles expériences. J’ai eu l’opportunité de jouer en première division italienne avec Milan, ce qui m’a permis de connaître le plus haut niveau européen », a déclaré l’intéressé au Progrès.

« Nous avons joué l’Euroleague et nous nous étions même qualifiés pour le Top 16, c’était une très belle aventure et je ne regrette rien. Ensuite, je suis revenu en France, au Havre puis à Orléans la saison passée. Ce fut deux belles années. Aujourd’hui, je suis très heureux d’être à Roanne. »

Si plusieurs opportunités se sont présentées à lui, notamment celle de rester à Orléans, l’ancien international a été convaincu par le rôle de meneur, que compte lui attribuer son nouvel entraîneur, Luka Pavicevic.

« Ce que les gens ne savent pas réellement, c’est que je voulais vraiment rester à Orléans. Ma famille étant sur place et puis j’avais réalisé une bonne saison. Mais le problème a été le rôle proposé par mon coach, il voulait continuer dans la même configuration que la saison dernière en me faisant balader entre les postes 1 et 2. Or, je souhaitais être utilisé uniquement en tant que meneur. Seul Luka Pavicevic m’a offert cette possibilité. »

Roanne espère désormais faire mieux que l’an dernier, où ils avaient été sortis en playoffs par la futur champion Chalon, dès les quarts de finales. Et pour Sangaré, l’équipe en place donne le droit d’être ambitieux, d’autant plus que la bonne ambiance semble régner au sein de l’effectif.

« Je pense que nous avons une très bonne équipe, équilibrée à tous les postes. Je pense que le fait de repartir à zéro a été une bonne chose car il est toujours avantageux pour un coach d’avoir un effectif qu’il souhaitait. Et en plus, j’ai déjà l’impression que le groupe vit très bien ensemble. À titre de comparaison, la saison dernière à Orléans, nous n’avions pas une équipe de stars, mais grâce à notre solidarité, nous avons réalisé une grande saison, et ici à Roanne, j’ai les mêmes sensations d’un groupe déjà bien soudé. »

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. GW

    Quelle hypocrisie… C'est bien l'agent à fait son taf jusqu'au bout en lui écrivant un beau poème à réciter…

    T'as raison de partir si Pellin te fait peur ! ;-)

  2. GW

    Si Sangaré est decalé en 2, cest parce que Pellin fait tres bien tourner l'equipe pdt 30 min.

    Qu'on veuille devenir meneur gestionnaire a 25 ans je comprends, a 30 ans c'est plus un pretexte pour regagner un statut de titulaire et accessoirement renflouer son compte en banque…

    Pellin est irreprochable a la mene et en defense et Sangaré est meilleur sur de courtes sequences en jouant up tempo. Je les trouvais complementaire mais bon probleme d'ego…
    dommage pour orleans qui va devoir faire avec Eito. au moins lui ne pleurera pas sur son sort, il naime pas jouer a la mene…