Žalgiris Kaunas par KO…

Zalgiris n’a pas tremblé dans la 5ème manche de la finale LKL.

Soirée un brin historique du côté de la Kauno Sporto Hale. D’une part parce que le Žalgiris a plié l’affaire sans grande difficulté face à Rytas, ennemi historique, mais aussi parce qu’il s’agissait du dernier match entre ces murs*.

Le Game 5 ? Presque une formalité. Toujours privés de Pocius, Žalgiris part sur des bases élevées (29-22, 25-10), et à la mi-temps, Vilnius est déjà dans les cordes. Le sursaut d’orgueil du 3e ¼ temps ne changera rien (18-22), et Kaunas déroulera tranquillement (23-15), s’adjugeant un 13e titre national en environ 20 ans d’indépendance.

Jonas Valanciunas, qui n’est définitivement pas un 5, assume son statut de top prospect du vieux continent (11 pts, 10 rbds en 25 min), et est presque le meilleur joueur de Rytas sur le terrain avec Kenan Bajramovic (13 pts, 15 d’éval).

Tadas Kimavicius assure (18 pts, 10 rbds), DeJuan Collins aussi (12 pts, 5 pds).

Elias Zouros, au final, s’impose dans un club avec une tradition aussi pesante que son instabilité chronique. Changement de standing pour ce coach qui, en plus d’une belle saison (Victoires en Baltic League, LKL, Coupe de Lituanie, Top 16), récupère le poste de Jonas Kazlauskas, ancien coach du Žalgiris, sur le banc de la Grèce. Encore un qui ne va pas réussir à l’EdF cet été.

 

* : Cette salle, assez particulière, est une des premières de grande capacité (5000 places) construite exclusivement pour le basket. Erigée en 1938, afin d’accueillir l’Euro basket 1939, elle sera témoin du premier sacre lituanien, les Baltes raflant l’or. La France termine 4e, il paraît que MP 2.0 était déjà absent pour cause d’opération au poignet à l’époque. Le Žalgiris, fondé en 1944, devient par la suite le résident exclusif avant de migrer l’an prochain vers la nouvelle Arena flambant neuve, construite pour l’Euro : la nouvelle Žalgirio aréna. Plus proche du centre historique de Kaunas, espérons que l’EdF y passe quelques jours.

Tags :
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. Burt Cassander

    "La France termine 4e, il paraît que MP 2.0 était déjà absent pour cause d’opération au poignet à l’époque."

    mdr comme on dit dans la cours de récré !! Tu m'a tué !!