Zeljko Obradovic, roi d’Europe

Alors que le Zen Master Phil Jackson prenait sa retraite sur un sweep hier soir, il y en a un qui a une nouvelle fois prouvé sa domination sur le Vieux Contient.

En finale face au Maccabi, le Panathinaikos a triomphé porté par un collectif injouable. Mais celui qui a permis à cette équipe grecque de se refaire une santée, après une élimination précoce la saison dernière au Top 16, c’est bien Zeljko Obradovic.

« Je suis très heureux, une fois de plus mon équipe est championne d’Europe. Au début de la saison, on a perdu des joueurs importants. Quand Pekovic, Spanoulis et Jacikevicius sont partis, beaucoup disaient qu’on n’allait même pas arriver au Final Four. Pour nous, c’était une motivation supplémentaire. On travaille très dur pour voir comment on allait se débrouiller. Aujourd’hui, on est champion, à nouveau. Je félicite mes joueurs. On a été très nerveux en début de match. On a bien mieux joué ensuite, on a dominé, contrôlé, sauf les deux dernières minutes où quelques pertes de balle stupides ont donné au Maccabi une opportunité de revenir. Ce soir, on retourne à Athènes pour fêter ça. Mais dès mardi, on va se remettre au travail car il y à une autre finale (Coupe de Grèce) qui nous attend samedi contre l’Olympiakos », déclarait-il en conférence de presse.

Le coach du Panathinaikos a ajouté un nouveau trophée à son palmarès, ce qui porte à huit le nombre de titre en Euroligue (dont cinq avec le Pana).

 

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.